Droit collaboratif en Tunisie et à l’étranger


En droit de la famille, la collaboration entre parents est recommandée, notamment par la médiation, de plus en plus préconisée par les Juges aux affaires familiales, pour tenter de résoudre les conflits.

Un médiateur à l'écoute de l'un et de l'autre peut parfois s'avérer utile pour tenter de régler les conflits familiaux.

Il existe d’autres modes amiables de règlement des litiges que la médiation.

Le droit collaboratif est un autre outil de règlement des conflits familiaux.

Il s'agit d'un outil, nécessitant pour les avocats voulant en faire application, d'être formés à ce droit, il ne pourra y avoir de droit collaboratif que si les deux avocats en présence ont l'un et l'autre reçu la formation.

Le droit collaboratif peut trouver application dans tous les domaines du droit, mais notamment en droit de la famille où il est dommage de cristalliser le conflit, ce qui est particulièrement regrettable lorsqu'il y a des enfants qui en subissent les conséquences.

En droit de la négociation classique, chaque avocat a pour but de défendre son client, ce qui n'exclut pas une certaine agressivité latente, chacun des avocats tendant à essayer d'obtenir l'accord le plus favorable pour son client : la relation repose sur la défiance. Et il y a toujours l'idée sous-jacente de saisir le Tribunal en contentieux, ce qui risque d'aggraver davantage le conflit, en laissant en outre à un Juge surchargé le soin de trancher le litige.

Toute autre est la position des avocats en droit collaboratif.

Devenir notre PARTENAIRE !


Contactez Nous Dès maintenant !